Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Pierre Montmory

Le blog de Pierre Montmory

"La joie de vivre a des amants, Gare à l'eau vive, Gare aux serments".

SORTI DE LA MER

SORTI DE LA MER

S O R T I   D E   L A  M E R

Sorti de la mer il échoue sur le gravier

D’une terre où son écueil se disperse

En morceaux de son être comme des îles sœurs

Il se ramasse comme le reflux contre les rochers

Comme le flux pour marcher le monde en chantier

Quand le pied des humains façonne rêve

Et chemins ouverts sur l’aventure des esprits

Sorti de la mer tel le magicien surpris

Par l’invention qui lui survivra au glaive

Des miettes de pains dispersées dans le vivier

À d’improbables mouettes de s’approcher

Pour un vol reconnaissant le piège de la peur

De retourner dans le néant des averses

Tandis qu’il culbute sur des masques entiers

 

Les roches muettes bavardent sous les traits

Du ciseau expressif d’un poète discret

Qui a taillé les portraits de forts caractères

Dont les épopées sont rendues à la terre

Ou bien leur histoire s’ingénie dans les parages

Tandis qu’il essaie d’en déchiffrer les adages

Le vent l’enveloppe comme un habit de soie

Et le bruit des vagues qui vous ramène à soi

La musique du présent éternel dans le chœur

Même de l’horizon s’approche comme un acteur

Pour jouer sur une scène le sable coulant de ses mains

La sérénade des nuits jusqu’à l’adieu des matins

Aux amants perdus les jours brûlants leur fièvre

À l’ombre de l’encre versée les poèmes d’orfèvres

 

Sorti de la pierre le masque défie le temps

Malgré ses entailles il se moque des vents

Et toutes les eaux et la terre sur sa tête

Ne pourront ignorer l’arrogance muette

De ces solides soldats paisibles insurgés

Qui ne connaissent que les vents et les marées

Les étoiles les suivent comme des filles charmées

Et le capitaine poète leur chante des mélopées

Que seuls les solitaires écueils s’écartent

Pour leur délivrer bon chemin pour leur barque

Tandis que les dieux en colère frappent le vide

Le ciel laisse gueuler le tonnerre stupide

Après quoi la pluie après elle le beau temps

Les marins gagnent la quille les filles vont chantant

 

Pierre Marcel Montmory - trouveur

Sculptures de Nizar Ali Badr    

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

covix 07/04/2017 21:59

Bonsoir,
Comme le disait Xénophane... demain dans mon actualité... sone sommes de la terre et de l'eau!
Mais là, c'est la souffrance des déracinés dans ces vers.
Bonne fin de semaine
@mitié