Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Pierre Montmory

DE LA NUIT À LA LUMIÈRE

DE LA NUIT À LA LUMIÈRE

NOTRE DAME DES PLEURS

Une belle ruine où croassent les corbeaux

Elle a bonne mine avec ses oripeaux

Esméralda danse dans la lumière d’eau

Dans la niche de pierres du vieux Quasimodo

 

Cosette et Gavroche la connaissent à fond

Toutes les misères y reposent leur front

Des hirondelles au printemps qui y refont

Toutes les faims plus vives avec leurs démons

 

Le ciel toujours pardessus les trous des pierres

Le vent porte parole à toute la Terr’

Du cœur volontaire monte une prière

Pour que de pain l’éternité jamais n’espèr’

 

Les petits fanfans des ruisseaux du grand Paris

Jouent juste pour oublier leurs parents démunis

La prison de la mauvaise foi ennemie

Qui sacrilège ignore tout de la vie

 

Pierres sur pierres les travailleurs de la sueur

Construiront les bons pardons du riche seigneur

Des étrangers vanteront les belles heures

Où la lumière sans ombre brûle les rieurs

 

Poètes sans noms savants ignorés des rois

Vos vitraux laissent passer la science reine

Vos mélodies nourrissent terre sereine

Artisans de la maison des joies et des peines

 

Notre Dame des Pleurs perdue sur la Terre      

Nous te donnons tous notre cœur pour te plaire

Fais ce que tu veux pour tes cieux et espère

Nous penserons de l’ombre à la lumière

 

Pierre Marcel Montmory trouveur

DE LA NUIT À LA LUMIÈRE

Pour l’oiseau harraga des airs

Soleil brûle les frontières

Les clôtures des cultures

Liberté de la nature

Où les hommes savent vivre

Toutes les femmes sont libres

Pour l’oiseau harraga des airs

Je brise les portes de fer

L’oiseau reviendra au printemps

Quand l’amour sera dans le vent

Il n’y aura plus qu’un pays

Dans l’Univers au paradis

Pour l’oiseau harraga des airs

Le mouvement nécessaire

Comme une âme en peine

Erre sur la terre pleine

Crie au ciel son droit au bonheur

Prisonnier des mauvais seigneurs

Pour l’oiseau harraga des airs

Je chante comme les trouvères

Qui enseignent la liberté

Qui pour tous exigent le droit

De la beauté et de la foi

Pour l’oiseau harraga des airs

De la nuit à la lumière

 

Pierre Marcel Montmory trouveur

TA LANGUE DANS LE PALAIS DE TA BOUCHE

Tu te dis de culture française

Tu dis être « francophone »

Reconnais-tu seulement la langue ?

Ou comprends-tu, aussi ?

Ta langue dans le palais de ta bouche.

 

Combien de nos grands poètes as-tu lus ?

Combien d’artistes as-tu étudiés ?

Combien de savants as-tu écouté ?

Quels chansonniers ?

Ta langue dans le palais de ta bouche.

 

Apprends-tu toujours ?

Inventes-tu des mots ?

Fabriques-tu des images ?

Joues-tu avec les mots ?

Ta langue dans le palais de ta bouche.

 

Avec qui parles-tu ?

Combien de mots peux-tu utiliser ?

Pour exprimer tes émotions ?

Pour dire ton vouloir ?

Ta langue dans le palais de ta bouche.

 

Pierre Marcel Montmory trouveur

HUMANITÉ DU VENT

    L'homme vent ne s'agenouille point devant des reliques et encore moins au pied d'un autre humain. L'homme vent se tient debout devant le Soleil.

    Rien ni personne ne s'interpose entre le grand mystère de la création et l'homme vent.

    Car l'homme vent est l'interprète de ce que le poète savant lui apporte avec ses paroles.

    Je suis l'homme vent sur mes chemins de traverses, ma muse liberté guide mon coeur et les émotions du voyage inspirent mes propres pensées et alors mes mains fabriquent mes œuvres avec l'art du génie.

    Vivre est un métier que les maîtres compagnons transmettent aux dons que chacun peut offrir à l'Humanité.

    L’homme est l’animal de race humaine libre de son passé car il reçoit le présent en cadeau et jouit par amour de la beauté, sans possession que sa propre vie et sans être un autre que lui-même.

 

Pierre Marcel Montmory trouveur

LA VIE CAPITALE

La Terre est notre pays

Tous les pays sont nos pays

Toutes nos villes tous nos villages

Sont nos capitales

Mon manteau de vagabond pays

Là où je suis dans ma marche

D’un pays à l’autre ami

Pays égale pays

Égalité des amis

Joie capitale

 

Pierre Marcel Montmory trouveur

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article