Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Pierre Montmory

AUCUNE DÉMOCRATIE

La démocratie était la protection de l’individu contre le nombre.

La démocratie était la protection de l’individu contre le nombre.

Mais il n'y a pas de démocratie, il y a bureaucratie.

     La démocratie a été créée par les citoyens grecs en colère contre la bureaucratie qui rendait la vie impossible. Pour les artistes il ne fallait pas créer en dehors des lois établies par les académies. Si un artiste présentait un artefact faisant fi des lois des docteurs, l’œuvre était détruite en public, l'artiste condamné symboliquement et banni de la communauté.

     La bureaucratie est carrée. Si vous essayez de faire un cercle avec un carré, il se brise.

     Le cercle représente la communauté où circule la parole, où chaque individu peut exprimer ses sentiments, émettre des concepts. Où donc l'on peut discuter plaisamment, ou en s'engueulant, avec grossièreté ou finesse, avec les moyens personnels que possède chaque individu, aller au bout du dire, faire rebondir le verbe. Et il se pouvait qu'à la fin de l'assemblée rien ne soit arrêté où que quelque-chose soit décidé de commun accord – par signes d’acquiescement, mais le lendemain la parole pouvait surgir à nouveau. Ce qui comptait le plus c'est que chacun s’exprimait au mieux qu'il pouvait même si on regrettait l'heure d'aller se coucher car chacun pouvait en avoir encore long à dire.

     Dans le cercle la parole circule en même temps que le sentiment de l'éternité de la communauté humaine et cela donne la santé, console la paresse et fouette la volonté.

     La bureaucratie mène à la paresse de volonté, maladie des gens qui perdent leur citoyenneté, qui se dépersonnalisent dans l’anonymat du groupe. Des gens qui regardent vers le haut, obéissent à ceux ou celui qui est le chef. Dans la bureaucratie, les citoyens sont traités comme des clients remisés dans des programmes.

     La bureaucratie c’est la fin de la pensée individuelle. Elle vous demande votre avis sachant quelle décision elle a déjà prise. La bureaucratie doit vous faire croire que vous vous êtes exprimé en personne alors que vous n’avez fait qu’un libre choix entre les différents avis qu’elle a établis.

     La force de la bureaucratie est sa capacité à résister à tout traitement de faveur. L’individu doit subir les décisions de la majorité. Si l’individu critique, il est exclu.

     La bureaucratie n’a pas d’amis car elle n’est pas égalitaire. On ne peut pas parler avec la bureaucratie, elle est inhumaine.

     La parole est le vrai commerce des humains. C’est en se parlant sans limite que l’on arrive à être des amis car l’échange délie les langues nouées par la retenue. La parole fait battre le cœur de l’autre qui nous reçoit et donne à cet autre l’image d’une intelligence partagée entre tous les humains. L’habitude de parler mène à l’action sitôt que nos paroles sont entendues, on peut y répondre par la parole, ou le geste.

     La démocratie avait donc été créée pour protéger le solitaire contre le groupe.

     Mais les malins ont proposés à la majorité paresseuse de s’occuper du cercle, du club, du parti, du mouvement, et ainsi fut bâti des murs sur le cercle coupé de la parole.


Pierre Marcel MONTMORY trouveur

AUCUNE DÉMOCRATIE

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article