Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Pierre Montmory

LE MOUVEMENT

La liberté d’être libre. L’égalité des amis. La fraternité du vivant.

La liberté d’être libre. L’égalité des amis. La fraternité du vivant.

LE MOUVEMENT

LE MOUVEMENT

« La désertion est le courage des braves ».

Une révolte populaire sans précédent dans l’histoire contre le système de pouvoir totalitaire et clientéliste.

Contre des personnes politiques aux stratégies douteuses, l’apitoiement et la gestion de la misère, l’utilisation des extrémistes, les massacres de populations, les fonctionnaires de la religion de l’Argent, les différences populistes.

Comment les voleurs de vie construisent une "machine de mort"  depuis des années.

Des états constitués de généraux discrets, de propriétaires terriens et de politiciens aux ordres, de banquiers et d’actionnaires, tous unis.

L’arrogance des états et leur profond mépris du peuple.

L’indifférence pour les poètes et les savants.

La majorité contre le solitaire.

Les policiers qui arrêtent les gens pour des motifs politiques, les policiers qui entravent la liberté d'expression, ces gens-là, exercent une répression contre eux-mêmes mais ils ne le savent pas. Les leurs, leurs familles et amis subiront aussi la dictature.

 

LA MACHINE DE MORT :

L’ordre nazi :

 « Faire disparaître l’Autre jusqu’à effacer son nom ».

« Le pouvoir n’est pas un moyen, il est une fin.

La persécution a pour objet la persécution. La torture a pour objet la torture. Le pouvoir a pour objet le pouvoir.

Un monde de crainte, de trahison, de tourment. Un monde d’écraseurs et d’écrasés, un monde, qui, au fur et à mesure qu’il s’affine, devient impitoyable.

Le progrès dans notre monde est le progrès vers plus de souffrance.

L’ancienne civilisation prétendait être fondée sur l’amour et la justice. La nôtre est fondée sur la haine.

Dans notre monde, il n’y aura pas d’autres émotions que la crainte, la rage, le triomphe et l’humiliation. Nous détruirons tout le reste, tout.

La haine est notre privilège ».

 

LE TRAUMATISME SOCIAL

« Détruire la misère et non pas la gérer. »

L’entreprise criminelle produit une société plongée dans un chaos, où la vie humaine n’a plus aucune valeur, où la violence, à tous les niveaux, est la norme et non l’exception.

Le traumatisme social provoqué par la machine de mort nécessite des générations pour être dépassé. Pour cela, il est essentiel que, dans les meilleurs délais, une véritable paix civile puisse enfin être établie, que la vérité sur les crimes contre l’humanité soit connue, que leurs responsables soient soumis à la justice des humains.

Le présent Mouvement n’a d’autre ambition que de contribuer à la reconquête de la vie.

 

LA REMARQUABLE LUCIDITÉ DU PEUPLE

Les puissantes manifestations populaires et leur formidable créativité révèlent la remarquable lucidité du peuple sur la nature des régimes.

La question du peuple appauvri a disparue.

Le peuple vit les pires horreurs de la misère, des guerres, des génocides.

Le peuple est effacé des représentations.

 

LA RUE MARCHE TOUT AUTOUR DE LA TERRE

Le monde observe le caractère pacifique de la mobilisation populaire  et la retenue responsable des manifestants, qui ne réclament pas une «révolution» pour «changer de régime» mais scandent : «pacifique», écrivent : « Ne coupez pas d’arbres, ne jetez pas de pierres, ne brisez pas de vitres, car tout appartient au peuple ».

Le peuple met en évidence sa remarquable lucidité et sa finesse d’analyse sur la nature des régimes,  exprime à travers mille slogans et bannières.

Le jour du peuple restera dans l’histoire:

« Libérez le Monde »!

La lucidité de millions de personnes dans tous les pays interpelle la planète entière. Remarquable intelligence face aux hommes d’un « système » qui opprime et méprise le peuple depuis si longtemps. Ce sont les fondements essentiels des régimes qui sont dénoncés par les manifestants pacifiques : la corruption généralisée et le contrôle permanent par la police politique et par les agents culturels.

 

« Voleurs de vie, vous avez mangé les pays ! ».

« Qui sème la misère récolte la colère »

« Quand un plat est trop salé, on ne change pas de cuillère ».

« Les armées protègent les intérêts des voleurs par la force - Les peuples protègent la paix par la raison ».

 

Les manifestations du Mouvement sont exprimées dans la langue de l’immense majorité des miséreux habitués de longue date à approcher les réalités par le seul prisme de leur native expérience et qui parlent la langue de la faim et les idées qu’ils comprennent facilement : le pain et les roses.

 

Poète et savant, voici la bonne personne pour incarner les espoirs de la Terre.

Mais : qui ?

 

Quel poète a un courage politique ?

Qui ne supporte pas les paroles murmurées et la musique douce ?

Qui crie dans l'air vicié?

Qui meurt dans le silence légal ?

Qui écrit avec une plume de conscience trempée dans le sang de son coeur?

Qui est humain avant de paraître ?

Qui chante d'une voix anonyme ?

Qui videra le sable de ses souliers après la grande traversée ?

Qui donne les larmes aux réprouvés ?

Qui bouche les canons avec sa raison ?

Qui déchire sa peau aux barbelés des prisons ?

Qui nous donne père et mère vivants ?

Qui prend la main des enfants ?

Qui gratte la terre avec ses ongles ?

Et qui nous berce jusqu'à la tombe

et qui fleurit l'ombre

et qui est tombé ?

Un enfant !

Un enfant !

Un enfant !

Un enfant !

 

Et que personne ne dise :

« Qui m’aime me suit »

car il entraînerait avec lui

la racaille des faibles et des lâches ».

 

 

« Continuons en solitaire à suivre notre cœur

dans l’instant présent de l’éternité

où nous est offert le don de faire

ce que nous trouvons juste et bon,

sans bruit et sans nom ».

 

 

La liberté d’être libre.

L’égalité des amis.

La fraternité du vivant.

 

 

Comment nier la formidable lucidité exprimée dans les rues de la Terre par le peuple du Mouvement ?

 

 

Heureux ceux qui saluent aujourd’hui cette lumière.

 

Paroles de Pierre Marcel MONTMORY trouveur

LE MOUVEMENT

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pierre Marcel Montmory 31/10/2019 13:57

LE JOUR DU HIRAK
Je n’ai qu’un gilet troué
Pieds nus suffit pour marcher
À côté de Malika
À côté de Mustapha

D’Oran jusqu’à Annaba
On dit bonjour aux copains
Ceux qui partagent le pain
Nous connaissent tous déjà

Moi je pleure ce jour là
Parole reste sans voix
Le jour c’est enfin levé
La nuit je l’ai oubliée

Aux croisements des routes
Les miens sortent du doute
La vérité danse nue
Sous son voile d’ingénue

Les sages se sont dressés
De leur trône de pierre
La jeunesse les salue
Parce qu’il avait fallu

Fini toute misère
Fini le vol à la vie
Fini toutes les guerres
Fini les ports du salut

Je n’ai qu’un gilet troué
Pieds nus suffit pour marcher
À côté de Malika
À côté de Mustapha

Pierre Marcel MONTMORY