Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Pierre Montmory

Des gilets blancs n’apparaissent pas dans le ciel noir des guerres.

Des gilets blancs n’apparaissent pas dans le ciel noir des guerres.

Des gilets blancs n’apparaissent pas dans le ciel noir des guerres pour effacer les budgets militaires.

   Le populo va-t’en guerre pour sa gamelle et son statut de complice des tueries de la misère.

   T’auras ton steak et tes jouets et tu pourras continuer de vivre comme si de rien n’était.

   Car sur cette terre tu ne fais que passer pour y faire caca et te reproduire plus que parfait.

 

   Ils ne font aucun bruit pour dénoncer les crimes de l’armée contre des peuples au loin.

   Ils votent pour la paix mais paient pour la guerre et construisent les armes de leurs mains.

   Ils forment le troupeau des pauvres qui protègent les riches et assassinent d’autres pauvres.

   Populo qui joue à la roulette avec son destin au comptoir des lâches qui jouent les pauvres.

 

   Ils bégayent leur patois et ils appellent cela leur langue mais ils se la fourrent dans le cul.

   Ils ne parlent pas aux étrangers et alors ils restent seuls avec leurs bouches qui puent.

   La patrie est contente de les entrainer dans les stades pour les habituer au combat.

   Ils hurlent impuissants leurs frustrations et chantent les vertus de la nation des parias.

 

   Le populo ne manifeste pas pour la paix dans le monde mais pour son estomac et ses jouets.

   Il aime la violence qu’il traîne depuis l’enfance où dans les familles on commet les premiers crimes.

   Les élites le corrigeront par la force et le populo aura ses martyrs à consoler.

   Et le populo aura pour héros des statues de pierres et les drapeaux lui serviront de linceuls.

   Populo, du moment que tu manges et que tu laisses derrière toi plus malheureux que toi !

   Tu peux espérer ! Ton bonheur est à crédit ! Ta paresse est ta volonté !

 

   POLITIQUE :

   1)    Pour détourner l’attention sur les vraies affaires criminelles des banquiers et de leurs actionnaires, les politicards attisent la grogne du populo en touchant à ses petits privilèges d’exploité : le pétrole ne coule plus à flots, le pain durcit, les roses sont chères, le désir augmente, les frustrations s’additionnent et voici les pavés de la rue qui cognent contre les cognes; le coût de la casse est prévue et la meute est toujours prête au massacre, suffit de l’exciter avec quelques agents culturels infiltrés dans le folklore des manifestations.

   2)    Lorsque la baston a assez durée, les sinistres valets annoncent capitulation et rabaisse leurs caquets en faisant nouvelles promesses pendant que les réserves de pétrole débordent des fosses communes des peuples exterminés par la bureaucratie, pendant que les pays au loin sont appauvris par le pillage des richesses empilées dans les magasins du Mondistan, les syndiqués conservent leurs statuts de collabos et leur gamelle sera garantie par le plein emploi.

   3)    Vive la sociale collabo, vive l’école logique de l’exploitation d’un troupeau rendu amorphe par la consommation, vive la démocratie où la majorité impose le silence à la vie qui bat dans le cœur des enfants.

 

   Les calculs politiques du complexe militaro-industriel sont l’arithmétique des marchands d’armes qui mettent en scène la comédie médiatique pour nous faire croire à des dangers, des menaces, à de potentiels ennemis, tantôt l’un, tantôt l’autre qui menacerait de nous foutre sur la gueule, toute cette propagande pour justifier le pompage de leurs budgets dans la bourse des nations. Les banquiers sabrent le champagne et leurs actionnaires crachent sur les gilets en loques des pauvres gens.

 

Tu dis mon pays

Mais tu n’es que locataire

Avec permission de circuler

 

   Faites ce que vous voulez avec vos propres ressources c'est suffisant pour danser sur les places - personne ne peut vous empêcher de donner ce que vous avez à donner ! ... Le système ne s'intéresse qu'aux gens qui lui sont utiles pour entretenir l'illusion de démocratie. La constitution te permet tout. Si tu es un véritable artiste tu as deux amies pour t'aider : la ruse et la muse...

   Et votre génie doit vous souffler ce que vous devez dire quand c'est le temps, soyez de modestes travailleurs pour être de bons interprètes rester vivre au milieu de peuple (c'est à dire avec tout le monde) vous n'avez pas à faire la cour à des médiocres patentés; vous n'avez pas de dossier à remplir, vous pouvez changer de nom tous les jours, anonyme est le meilleur patronyme pour l'élégant généreux qui repousse le mal, guérit, charme, provoque l'amour ! Et n'allez pas dans les salons des ratés de l'existence diplômés de suffisance, écartez-vous des agents culturels chargés de la sécurité intellectuelle du système ! Amène la joie !

 

   Pour ceux qui disent que les guerres apportent les progrès

   On bombardera leur maison pour voir l’effet que ça fait

   La gueule qu’ils feront, les cris qu’ils pousseront,

   On mesurera l’intensité de leurs douleurs,

   On écoutera le craquement de leurs os,

   On observera le pourrissement de leurs chairs.

   Seront-ils encore bons pour servir de fumier ?

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

covix 11/11/2019 19:13

Depuis le temps, il faut croire que les peuples n'ont toujours pas compris...
@mitiés