Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Pierre Montmory

ÉMIGRÉS

ÉMIGRÉS

 

Nos pays sont construits sur des anciens pays

Oui nous sommes tous des émigrés en route

Toujours nous-mêmes étrangers aux étrangers

Dans des pays nouveaux établis sous la voûte

 

Du ciel on peut voir tous les chemins les traces

Nos souliers tournant la Terre jamais lasse

Nous faisons de nos haltes des certitudes

Tandis que la marche reste l’habitude

 

On fuit misère et cherche l’aventure

Il nous faut lutter contre les vents contrariants

Faire reculer les horizons malveillants

Et trouver hospitalière nourriture

 

L’amicale attente nous égalise

Arrivés là nous défaisons nos valises

Remercions l’hôte poli recevant nos dons

Pour cultiver terre promise travaillons

 

Pierre Marcel Montmory trouveur

compositions de pierres du mont Saoon en Syrie par le fabuleux sculpteur Nizar Ali BADR
compositions de pierres du mont Saoon en Syrie par le fabuleux sculpteur Nizar Ali BADR
compositions de pierres du mont Saoon en Syrie par le fabuleux sculpteur Nizar Ali BADR
compositions de pierres du mont Saoon en Syrie par le fabuleux sculpteur Nizar Ali BADR
compositions de pierres du mont Saoon en Syrie par le fabuleux sculpteur Nizar Ali BADR
compositions de pierres du mont Saoon en Syrie par le fabuleux sculpteur Nizar Ali BADR
compositions de pierres du mont Saoon en Syrie par le fabuleux sculpteur Nizar Ali BADR
compositions de pierres du mont Saoon en Syrie par le fabuleux sculpteur Nizar Ali BADR
compositions de pierres du mont Saoon en Syrie par le fabuleux sculpteur Nizar Ali BADR
compositions de pierres du mont Saoon en Syrie par le fabuleux sculpteur Nizar Ali BADR
compositions de pierres du mont Saoon en Syrie par le fabuleux sculpteur Nizar Ali BADR
compositions de pierres du mont Saoon en Syrie par le fabuleux sculpteur Nizar Ali BADR
compositions de pierres du mont Saoon en Syrie par le fabuleux sculpteur Nizar Ali BADR
compositions de pierres du mont Saoon en Syrie par le fabuleux sculpteur Nizar Ali BADR
compositions de pierres du mont Saoon en Syrie par le fabuleux sculpteur Nizar Ali BADR
compositions de pierres du mont Saoon en Syrie par le fabuleux sculpteur Nizar Ali BADR
compositions de pierres du mont Saoon en Syrie par le fabuleux sculpteur Nizar Ali BADR
compositions de pierres du mont Saoon en Syrie par le fabuleux sculpteur Nizar Ali BADR

compositions de pierres du mont Saoon en Syrie par le fabuleux sculpteur Nizar Ali BADR

     Nous sommes tous des émigrés éternels vagabonds sur les vagues de la destinée silencieuse alors ne nous enfermez pas dans vos mausolées qui ne servent qu'à nous décevoir du joli voyage de la vie dans notre pays la Terre le plus beau pays dans l'Univers où chacun vit un exil volontaire et si l'on s'y sent contraint c'est que le secret du métier qui est vivre comme un humain n’a pas pénétré notre cervelle et que nous négligeons l’intelligence qui est saine chez les amoureux qui suivent l'étoile de leur coeur, des amoureux qui s'aiment pour récolter la joie d'aimer pour aimer et de chanter pour chanter. Pour casser la graine les oiseaux ne chantent pas des fredaines. Les nations et les idées sont des prisons et des asiles de fous et vos monuments sont tous des pièges à poussières où les pierres sont aussi dures que vos paroles. En fait vous voulez vous dédouaner de vos méchancetés contre l’autre, vous voulez nous effacer, jusqu’à nos noms qu’ils vous est impossible de prononcer, et vous vous sentez coupables, vous chercher à faire amende honorable mais nous, humains, nous prenons la liberté d’être libre, et nous sommes amis dans la parfaite égalité et fraternels avec tout ce qui vit alors, nous refusons toute aumône, vous ne pourrez nous obliger à collaborer, nous sommes déserteurs et c’est pour cela que nous sommes braves. Nous ne sommes ni martyrs pour que vous mouilliez de fausses larmes vos mouchoirs nationaux, nous ne sommes pas non plus des héros pour être adorés comme des médailles au cou de vos domestiques.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article