Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Pierre Montmory

LE PAYS DE CLIO

LE PAYS DE CLIO

Je suis tombé dans son piège

La muse de l’île inconnue

Qui tombe le génie de son siège

Lui offrant sa gorge nue

 

Elle chantait une mélopée

Un doux sortilège

Qui changea ma sagesse

En divine paresse

 

J’accostai à sa rive

Apporté par les vagues

La peau de sa main adoucie par le sable des tempêtes

Caressa ma joue barbue d’écume et mes cheveux d’algues

 

Ô, mer ouverte sur tous les horizons

Sur cette terre je trouvai une prison

Où je ne pouvais renaître

Que sous compromission

 

Les bras de la muse étaient alertes

Sa voix semblait crier peut-être

Mais c’était Clio qui parlait sûrement

Pour m’imposer son plus doux châtiment

 

Couronne de laurier sur sa tête dorée

Le Soleil la peignait comme un trophée

Et son souffle dans sa trompette enchantée

Poussait ma barque sur ses rochers

 

Elle me délivra de mon naufrage

Comme une pierre soustraite au rocher

J’étais dans ses mains à sa merci

Elle fit de moi le meilleur ami

 

J’étais son butin, sa création

Je butinais sa lumière

Comme une fleur primevère

Ma jeunesse brûlait pour elle

 

Elle, le vent et les aubes,

M’ont pétri bonne argile

Épurée des fonds indociles

D’où était né mon ressentiment

 

Sur cette île au Levant

Je suis né enfant

Et suis resté trop longtemps

À écouter son cœur charmant

 

Pierre Marcel MONTMORY trouveur

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article