Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Pierre Montmory

AUX GAVROCHES

AUX GAVROCHES

AUX GAVROCHES

 

Les pays n’existent que dans les rêves

La paix ne sera toujours qu’une trêve

Les nations prisons nous cousent des haillons

Les États nous administrent comme des cons

 

En démocratie tout le monde bouffe et chie

Tu mangeras ta faim si t’as rien appris

Y faut fermer sa gueule pendant les repas

Les plus nombreux sont prêts à tuer pour le galetas

 

Moi je suis tout seul à conter les fleurs du bien

Les bourgeois haïssent ceux qui se sentent bien

Les artistes ont mesuré mon sourire

Dans leurs chansons en canons ils me font mourir

 

L’espoir c’est fait pour attendre de quoi patience

La volonté n’a rien à faire de ta science

On te fait croire et tu bois ce que tu crois

Le solitaire fabrique des pains en bois

 

Ô, Gavroche de mon mesnil, rarissime !

Loin des écrans tactiles richissimes

Profil de traviole gare à ta fiole

Les cognes te pognent : vide les rigoles !

 

De Paname à Saint Frusquin ballent les malins

Qui n’auront pas l’usage de tes deux mains

Pour pointer la routine et fourrer le toutim

Y a que la moyenne classe dégueulasse

 

La haute se réserve les militaires

Le dieu sale argent a ses pauvres hères

Pis l’ouvrier jamais licencié en corvée

Fassent les linceuls avec nos peaux trouées

 

Aux larmes les parents de la faim avortée

Et vous les marmots aux visages masqués

La peur laisse des rides aux résignés

Soumis à la médecine politisée

 

Holà, moi, l’individu seul sur la Terre

Le solitaire n’a besoin d’aucune mère

Je dois bien vivre solo avec mes dix bras

Si je perds un membre se sera mon trépas

 

Dieu le père et le chef je ne sais quoi

Ont toujours jamais su quoi faire de moi

Je souris toute ma vie aux étoiles de nuit

Je chante le jour pour lui fleur du bien, la vie

 

Pierre Marcel Montmory trouveur

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article