Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Pierre Montmory

HUMANITÉ SANS FIN

HUMANITÉ SANS FIN

HUMANITÉ SANS FIN

Cœurs absents du poème humain en ruine

Injuste avec la pierre anonyme

Gardienne du feu soudoyée par les polices

Enfants momifiés par les dits des supplices

 

Ô, immondes chairs insensibles travaillant

Dans les usines des instruments de torture

Les cris du fer coffrés dans le béton des murs

Et les chiens dressés aveugles aux crocs bavant

 

Sur cette planète en exil dérivant

L’unique race animale lépreuse

Muse déchue et moribonde triomphant

Marâtre grosse de violence orgueilleuse

 

Un trou noir dans la tête et sans visage

Elle erre dans les fumées des carnages

Toujours suivie par des cohortes de mort-nés

Elle joue à la roulette son vagin doré

 

Car enfin elle n’aura trouvé d’ennemi

Son propre reflet l’au-delà d’elle-même

Que maintenant elle fuit l’abîme de nuit

Et que ses hommes à sa traîne s’abstiennent

 

Humanité méprisée des cœurs rances

Et convoitée par les prophètes du néant

Humaine tu n’existes pas dans croyance

Ton vouloir vivre s’épuise à espérer

 

Mais l’éternité dans sa maison infinie

Retient les bergers sous son toit hospitalier

La nature chante des cris familiers

Des autres races animales du même lit

 

Et tout ce qui fleurit respire dans l’amour

Et l’humanité généreuse dans ses dons

Comble les curieux de tous les printemps pour

Des fruits mûrs tombants de son ventre bien bon

 

Pierre Marcel Montmory trouveur

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article