Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Pierre Montmory

LA GRANDE PYRAMIDE

LA GRANDE PYRAMIDE

LA GRANDE PYRAMIDE

 

Quand tu vois la grande pyramide

Tu te dis mes rêves sont plus grands

Mais à courtiser l’éternité

Tu n’as pas de quoi t’acheter des souliers

 

L’illusion est-ce mes rêves ou la réalité ?

En vérité je ne rêve rien avec des idées

J’invente l’histoire que je sens couler

Comme le sang dans mes veines

 

La tête remplie de songes

Je regarde par les yeux creux

Le fleuve en crue du temps

Et la chaussée qui dérive

 

Les bras de ma mère me cherchent

Tandis que mon père bat la brèche

Je serais leur enfant si je l’étais

J’aurais alors piétiné la terre

 

Mais rien me fait du mal

Tandis que le tout m’emballe

Comme un sous neuf je brille

Pour un rire de broquille

 

Les gens ont passé nombreux

Sur leur ombre marchait solitaire

Leur cœur arrivé trop tôt

Ils se sont manqués

 

Bien du bruit et des poussières

Le vent ferait-il mieux

Que les dames des débarcadères

Qui aguichent les disparus

 

Moi j’ai pris mon baluchon

Comme une laisse à un chien

J’ai frotté mes yeux gris

Dans les cales de mes mains

 

J’ai dit adieu tant pis

Ils n’auront pas mon nom

Dans leur paradis

Il n’y a pas d’échanson

 

J’ai entendu un rossignol

Au lever du matin drôle

Qui fredonnait un air mutin

Aux bancs de la nuit catin

 

C’était des gardes côtes

Qui m’ont donné coups de pieds

Sur l’identique j’étais debout

Prêt au pire jugement

 

On m’a laissé dormir

Sur l’étal des fagots

Le Soleil ne verrait pas plus pire

Qu’un mendiant en chalumeau

 

J’avais trop bu de brouillard

Et trop mangé de nuits

Que pas assez couillard

Pas assez d’ennui

 

J’ai passé sans me faire remarquer

Ma guitare sans publicité

Et mes mots sans encre

Je fus naufragé déclaré

 

Errant sur les banquises

J’ai séduit moult marquises

Qui ne m’ont point repoussé

J’étais propre du bonnet et des pieds

 

Pierre Marcel MONTMORY trouveur

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article